Votre travail est un enjeu d’épanouissement et d’accomplissement qui trouve une réponse dans ses conditions de réalisation. Avec vous, une démarche de qualité de travail permet de les améliorer et d’agir sur les six thèmes suivants.

 

 

Pouvoir trouver du sens et de la motivation dans votre travail

La fonction première du travail est de permettre à celui qui s’y livre d’assurer sa subsistance. Le travail renvoie donc à la contrainte, au labeur et à un gagne-pain. Il s’agit peut-être de l’idée que vous vous faites de votre travail.

Dans ce contexte, il est possible que le désengagement ne soit pas loin et que vous préfériez vous investir dans d’autres sphères de votre vie, qui vous apportent des satisfactions et qui sont porteuses de sens : vous avez envie de les accomplir, et surtout, vous savez pourquoi et dans quel but.

Pourtant, le travail peut aussi être un vecteur d’accomplissement de soi. Il renferme la possibilité de dépasser sa fonction première : la raison de travailler n’est plus seulement la feuille de paie de la fin du mois, mais l’intérêt que l’on porte à son travail et la satisfaction qu’on en retire.

Tout l’enjeu est donc, pour vous, de pouvoir réaliser votre travail dans des conditions qui vous donnent  envie de vous y engager : il serait alors durablement porteur d’un sens que vous pourriez vous-même construire. C’est ce qu’entend apporter une démarche de qualité de travail.

[haut de page]

 

Bénéficier d’une qualité de vie au travail favorable à l’autonomie et la prise de responsabilités

Se sentir partie prenante de ce qui se passe autour de vous : cette possibilité est vecteur de bien-être et de bonne santé au travail. En effet, si le travail n’est que subi, à quoi bon s’y engager ?

L’autonomie et la prise de responsabilité vous permettront de vous investir dans votre travail, et vous pourrez alors avoir le sentiment de contribuer à l’accomplissement de la mission de votre entreprise.

Il ne s’agit toutefois pas d’être laissé dans le vide. Pour vous soutenir, vous devez pouvoir compter sur une vision, un collectif, des outils, un management et des temps de partage. Etre autonome, ce n’est pas travailler seul, mais fort de tous les apports que peut procurer votre entreprise.

[haut de page]

 

Construire ensemble un environnement propice à l’expression des talents  

Vous l’avez lu plus haut : le travail peut offrir une opportunité d’accomplissement de soi, au-delà de la réalité première qui en ferait plutôt une contrainte. Ce qui suppose que ses conditions de réalisation vous donnent la possibilité d’y mettre du sens et d’exprimer vos compétences et vos talents.

Ces possibilités seront d’autant plus fortes que vos apports seront mis en valeur ou que vos ambitions positives de carrière trouveront un écho positif. Ce qui suppose une reconnaissance de vos efforts et de la qualité de votre travail, qui peut être celle du client ou du destinataire final, mais aussi celle de vos pairs ou, naturellement, de votre hiérarchie.

[haut de page]

 

Bénéficier des ressources nécessaires pour positiver votre stress

Qu’est-ce que le stress ? Un mécanisme biologique de réaction devant un danger. L’agence européenne pour la sécurité au travail et la santé en donne la définition suivante : « Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a des ressources pour y faire face ».

Cette définition ouvre la voie à deux réponses. L’une tournée sur le travail de la perception. L’autre sur les ressources disponibles.

Un jour, comme tout le monde, vous vous êtes senti « stressé au travail ». Peut-être que la situation a duré, qu’elle est devenue difficile à supporter, et que vous auriez aimé avoir quelqu’un vers qui vous tourner pour vous en sortir et vous aider à ne pas en rester là : il n’existe que des avantages pour l’entreprise et pour vous-même à ce qu’une telle possibilité soit présente à vos côtés, par le biais d’un acteur interne à votre entreprise ou extérieur à celle-ci.

[haut de page]

 

Disposer d’un cadre institutionnel de prise en compte et de résolution des conflits

Le conflit vous empêche de travailler : l’impossibilité d’en parler et de le résoudre crée rapidement une situation insupportable.

L’objectif : revenir à une situation où il soit de nouveau possible de « parler boulot » librement avec ses collègues, pour le rendre tout simplement faisable, dans les temps impartis et avec la qualité attendue. Sans cette possibilité, vous risquez d’entrer dans un cercle vicieux : un conflit qui empêche le dialogue et rend le travail plus difficile, puis un travail plus difficile qui alimente le conflit…

Aussi, un cadre de prise en compte et de résolution des conflits ne peut être que bénéfique.

[haut de page]

 

Reconnaître une situation de mal-être au travail et l’action à mener pour la faire évoluer

Comme toutes les sphères de la vie, celle du travail expose à des difficultés personnelles. Il n’y a pas lieu de dramatiser la situation, mais plutôt de la prendre en compte : le travail ne doit en effet pas être le support d’une souffrance mais le vecteur d’un accomplissement.

Voir son mal-être professionnel reconnu devrait donc être normal et possible. Ce qui peut être possible avec un management qui vient en appui, ou, dans un cadre plus spécifique, par le biais d’un acteur interne à l’entreprise ou totalement tiers à celle-ci.

[haut de page]

 

 

Tels sont les enjeux auxquels Cosmose se donne pour mission de répondre, en vous donnant, salariés, la possibilité de nous solliciter directement.