COSMOSE est au service de l’intérêt commun de l’entreprise et des salariés. Le cabinet peut donc être sollicité par l’ensemble des acteurs de l’entreprise : un dirigeant, les représentants du personnel, mais aussi les salariés, eux-mêmes et directement.

Un salarié qui nous sollicite, naturellement, est assuré du plus complet respect de l’anonymat et de la confidentialité de sa démarche. Il pourra être question de répondre à une attente individuelle, mais aussi à une demande plus globale ou collective (RPS, harcèlement, conflits, burn-out, etc.). Dans ce second cas, nous cheminerons alors à vos cotés et étudierons avec vous les possibilités et les moyens d’appropriation par l’entreprise du problème de travail, pour faire évoluer votre situation.

Cette possibilité que nous donnons aux salariés tient à notre volonté de remplir pleinement notre rôle de tiers, et à notre vision des salariés acteurs de leur travail ; plus précisément :

 

  • s’agissant du fonctionnement de l’entreprise

Les conditions dans lesquelles le travail se réalise et son organisation sont l’affaire de la direction. Pour autant, dans le quotidien du fonctionnement de l’entreprise, il est fondamental que ces sujets soient également considérés comme ceux des salariés. Ce qui en dépend, c’est la qualité de leur travail au regard des objectifs assignés, les moyens qu’ils ont pour y répondre, la pénibilité de leur quotidien… Autant de sujets sur lesquels ils ont naturellement à redire et à nourrir un dialogue constructif, que ce soit avec la direction ou entre pairs. C’est cela, aussi, être un salarié acteur de son travail ;

 

  • s’agissant d’une situation individuelle 

Face à une difficulté, la plainte ne peut être perçue comme une solution durable. Normale et légitime, compte tenu de tout le réseau d’impossibilités dans lequel le salarié peut se sentir enserré, mais pas durable. Le salarié n’est pas condamné à n’avoir aucune autre possibilité que celle de résister, lutter contre stress et dépression, ou se désengager. Même si cela ne lui apparaît pas, une autre voie est possible. Il lui appartient donc d’amorcer le processus de sortie et de prendre des initiatives, à commencer par celle d’être aidé et appuyé par des acteurs internes ou tiers à l’entreprise, pour l’accompagner dans son identification des difficultés (notamment, par le moyen du questionnaire Wellscan) et sa construction des solutions.